Catégories
Régime indemnitaire Rémunérations SIAAP Ville de Paris

Prime d’intéressement à la performance collective : Les agents Ville de Paris toujours sacqués

Temps de lecture : 2 minutes

Le Décret n° 2019-1262 du 28 novembre 2019 a institué la hausse de 300 € pour le maximum de la prime d’intéressement à la performance collective, le fixant à 600 €. Lors d’un CT en 2020, le Directeur général a parlé d’abandonner les indicateurs inodores en s’appuyant sur le dialogue social. Le confinement a enrayé ce processus si bien que le SIAAP a finalement suivi la revendication des organisations syndicales en attribuant en 2020 au personnel le versement de cette prime à son niveau maximal. Ce processus de dialogue social n’a toujours pas été mis en œuvre par le SIAAP. Or, cette prime est plus que méritée aux yeux des intéressés et aussi à nos yeux. Les personnels du SIAAP, à tous les niveaux de la hiérarchie, sont qualifiés ou tout au moins assurent leurs missions de façon satisfaisante. Au-delà même.

En effet, malgré les effectifs manquants, malgré des installations à la sécurité défaillante, malgré les usines qui ont brûlé, malgré les réorganisations incessantes depuis plus de 15 ans, malgré les choix téméraires du SIAAP qui ont par exemple conduit à l’incendie de la clarifloculation, malgré le confinement des droits en matière d’hygiène et sécurité et même, malheureusement toujours, malgré le confinement de la liberté d’expression de leurs syndicats, etc., etc., les agents sont là, à leur poste, pas du tout passifs ou opposants, pour dénoncer une nouvelle fois les termes du SIAAP d’avant l’élection du nouveau Président, mais au contraire ils tiennent à bout de bras l’ensemble que la politique du soi-disant service public compétitif a fragilisé. C’est par conséquent justice que le SIAAP procède ce mois-ci au versement du deuxième volet de la prime pour un montant de 300 € en décembre 2021.

Cependant, veuillez noter, Chers Collègues, que les agents de la Ville de Paris mis à disposition au SIAAP sont toujours exclus de ce dispositif. Pour Force Ouvrière, cette pratique du SIAAP n’est ni juste ni raisonnable. Force Ouvrière a demandé une nouvelle fois au SIAAP qu’il intègre ces agents dans le dispositif de la prime, afin qu’ils ne soient pas discriminés par rapport à leurs collègues avec qui pourtant ils travaillent tous les jours, apportant leur expérience et leur sens du service public.

Chers Collègues, la censure du SIAAP étant ce qu’elle est, pour faire respecter votre droit fondamental à l’information syndicale, n’hésitez pas à vous abonner et à faire abonner.

Maisons-Laffitte, le 23 décembre 2021

Vues :

169 vues

Laisser un commentaire