Catégories
Catégorie C Rémunérations

Non ! Les agents de catégorie C méritent mieux qu’une carrière au SMIC

Temps de lecture : < 1 minute

Reclassement des agents de catégorie C dans la Fonction Publique Territoriale : Le gouvernement entre mépris et provocation

QUINQUENNAT MACRON = 5 ANS DE GEL DE POINT D’INDICE


Le nouveau monde promis par Macron se solde par une situation inédite : le gel de la valeur du point d’indice servant au traitement des fonctionnaires pendant les cinq années de sa présidence. Avec, pour résultat, des pertes de pouvoir d’achat, une dévalorisation de l’emploi public, une baisse mécanique des nouvelles pensions de retraite.

Ce n’est pas une amélioration de la situation des bas salaires de la fonction publique mais une entreprise de communication préélectorale à moyen constant.

La GIPA ou avancement de grade
au bout de 20 ans produisent le
même résultat pécuniaire

Chers Collègues, la censure du SIAAP étant ce qu’elle est, pour faire respecter votre droit fondamental à l’information syndicale, n’hésitez pas à diffuser ce tract (télécharger ci-dessus), à vous abonner et à faire abonner.

Maisons-Laffitte, le 24 octobre 2021

Vues :

584 vues

3 réponses sur « Non ! Les agents de catégorie C méritent mieux qu’une carrière au SMIC »

Travailler toujours plus pour gagner moins ! Perte de pouvoir d’achat, changement du statut des fonctionnaires, dégradation des conditions de travail, iso effectif, flicage par DSS … la paye n’est plus à la hauteur de toutes ces contraintes.

La grève au SIAAP de 2019, du fait de la division orchestrée par la Direction générale et ses auxiliaires, n’a été pour beaucoup d’agents qu’un rattrapage de la prime de site. Le SIAAP avait, trois ans auparavant, instauré une prime de 4900 €/mois pour les ingénieurs généraux (Voir prime IPF – https://www.fosiaap.fr/deliberations/#article5) pour qu’ils ne soient pas trop regardant sur les moyens alloués et les méthodes employées. Le résultat, comme tout le monde a pu le voir, a été désastreux. Les accidents industriels se sont multipliés, les conditions de travail se sont notablement dégradées, le mal-être au travail a explosé et des événements récents interrogent fortement. À part les efforts à consentir dans le cadre de la mise en œuvre de la politique réactionnaire du SIAAP, quelle reconnaissance pour les agents ? Sans même parler d’avancées, comment faire face au triplement depuis 2000 du prix de l’immobilier en Île-de-France, ou aux hausses importantes du prix des énergies ?

bonjour,
actuellement mon traitement de base se retrouve en dessous d’un smic. a quoi bon travailler pour être sous payée.
toute une vie sur des primes taxées mais pas prise en compte pour ma retraite.

Laisser un commentaire