Catégories
Eau et assainissement Régime indemnitaire Rémunérations RPS SIAAP

Brèves syndicales du 7 septembre 2022

Temps de lecture : 4 minutes

Pouvoir d’achat : la chute continue !

L’inflation forte se poursuit. L’OCDE constate une hausse de 10,3 % en un an ! Rien qu’en juillet, Eurostat mesure 8,9 % d’inflation ! En France, c’est 6,8 % en juillet et 5,8 % sur une année glissante. Ces chiffres imparables, associés aux pertes sèches subies par les agents publics depuis 2010 et les années de gel du point d’indice, exigent de la part des employeurs publics des réactions fortes et urgentes en faveur du pouvoir d’achat des fonctionnaires.

Au niveau gouvernemental, la revalorisation de 3,5 % du point d’indice annoncée à compter de juillet 2022 n’est évidemment pas suffisante. Tout le monde comprend que 3,5% d’augmentation reste en dessous de 5,8 % d’inflation, sans compter le fait que celle-ci devrait se poursuivre en fin d’année.

C’est pourquoi, FO Fonction publique revendique une négociation immédiate permettant de maintenir le pouvoir d’achat de tous les agents et engager la compensation des pertes subies, depuis janvier 2000, par l’augmentation de la valeur du point d’indice.

Au niveau du SIAAP, dans un courrier daté du 18 juillet (lire ci-dessous), Force Ouvrière a interpellé le Président François-Marie DIDIER sur la question du pouvoir d’achat, réclamant des mesures immédiates et l’ouverture en septembre de négociations pour l’augmentation du régime indemnitaire, qui n’étant pas réévalué, fond comme neige au soleil.

Force Ouvrière est-elle la seule organisation syndicale à réclamer des mesures de la part du SIAAP sur les questions de pouvoir d’achat, pour que celui-ci mène ainsi la politique de l’autruche ? Comment comprendre que le Président DIDIER intervienne dans les médias pour exiger l’augmentation substantielle des salaires, ou encore rassurer ceux que ça intéresse, que le SIAAP détient bien les milliards qu’il faut pour garantir la baignade en Seine des athlètes olympiques, mais que rien ne soit fait pour l’augmentation du pouvoir d’achat de ses agents, qui œuvrent courageusement au quotidien dans des installations dangereuses et fortement dégradées par les multiples accidents industriels que nous avons connus depuis 2018 ?

Nouvelles grilles indiciaires

Force ouvrière met à disposition des agents du SIAAP des présentations à jour des grilles indiciaires des filières technique, administrative et médico-sociale. Ces nouvelles grilles indiciaires prennent en compte l’augmentation du point d’indice et les modifications pour les deux premiers grades de la catégorie B. Elles sont disponibles dans la rubrique Ressources / Grilles indiciaires du blog FO SIAAP.

L’Union nationale des services de l’eau et de l’assainissement

Le syndicat Force Ouvrière SIAAP est affilié à l’Union nationale des services de l’eau et de l’assainissement au sein de la Fédération Force Ouvrière des agents territoriaux. Son site est accessible à partir du menu « Les liens » du présent blog.

L’un des principaux objectifs de cette union est de faire rentrer de plein droit l’ensemble des agents fonctionnaires détachés ou salariés des SPIC et des EPIC dans les accords de branche conclus avec la FP2E (Fédération patronale des entreprises de l’eau).

Nous ne savons pas de quoi demain sera fait, c’est pourquoi, à quelques mois des élections professionnelles, il convient pour chacun de mesurer l’importance pour un syndicat de son affiliation à des structures de solidarité professionnelles (Fédération et union des services de l’eau et de l’assainissement) et interprofessionnelles (Confédération, Union départementale).

Management agressif à Seine Aval

Depuis plusieurs années, en matière d’atteinte à l’intégrité morale, la situation des agents de Seine Aval s’est fortement dégradée dans de nombreux services, et sans que malheureusement le CHS fasse grand-chose.

Le SIAAP a pu maintenir les effets de ses agissements dans une relative discrétion, notamment grâce à ses auxiliaires qui se proposaient « d’accompagner » les agents en dehors des cadres prévus par la réglementation. À en croire les témoignages qui nous ont été confiés, le résultat a surtout été qu’un nombre non négligeable d’agents ont été accompagnés vers la sortie : changements de service, mutations, démissions, départs à la retraite suggérés, etc. Force Ouvrière, qui n’est pas majoritaire en CHS, n’a pu que constamment dénoncer ces pratiques, au sein de ce comité et dans ses tracts. Majoritaire, Force Ouvrière pourrait exiger des expertises agréées CHS.

Cependant, depuis le début de l’année, Force Ouvrière a exercé à trois reprises son droit d’alerte de danger grave et imminent en raison de management agressif dans des services différents. Pour le moment, le SIAAP, tournant le dos à la réglementation en la matière, n’a donné suite qu’à un seul d’entre eux, ne concédant qu’une expertise via la société du marché, et encore, en dehors de l’agrément CHS.

Les faits sont pourtant parfois graves : humiliations, harcèlements, atteintes aux droits aux congés, y compris maladie, immixtions systématiques dans la vie privée des agents. Les causes, on les connaît : l’insuffisance des moyens au regard des objectifs. Ses effets aussi : excès d’un côté, souffrances de l’autre. Cette situation n’est pas acceptable. Sans vertu, point de bonheur, dit le sage, et, de toute façon, l’intégrité morale des agents ne doit pas être altérée.

Sans comparaison avec l’ampleur des excès de France Télécom, Force Ouvrière dénonce une politique des objectifs et des rythmes des réorganisations inadaptée : effectifs trop réduits, compétences exigées trop éloignées des qualifications des agents.

Cette politique a des conséquences sur les agents, qui ne sont pas dupes : démobilisations, démissions, souffrances. Elle uniformise les comportements et appauvrit le collectif. Elle fétichise tout ce qui vient de l’extérieur au détriment de l’agent fonctionnaire expérimenté, considéré, nous dit-on de plus en plus souvent, comme dépassé. Même notre belle langue française ne convient plus : elle est rabrouée au rang de langue « franchouille » (sic) par des experts en jargon mâtiné de globish, s’il vous plaît !

Chers Collègues, la censure du SIAAP étant ce qu’elle est, pour faire respecter votre droit fondamental à l’information syndicale, n’hésitez pas à vous abonner et à faire abonner.

Maisons-Laffitte, le 7 septembre 2022

Vues :

590 vues

Laisser un commentaire