Catégories
SIAAP

Sécurité des personnels au SIAAP : l’escamotage continue !

Temps de lecture : 2 minutes

Chers Collègues,

Le 1er mars s’est tenue une soi-disant réunion préparatoire pour le CHS de SAV du 19 mars 2021. Pour vous en parler, le sujet étant très grave, nous y mettrons un peu d’ironie pour supporter le choc qui nous anime.

Cette réunion préparatoire, c’est la fameuse commission « fusible » du SIAAP à SAV, conçue pour que le CHS de SAV ne traite plus les registres SST et les bilans en matière d’accident de service. Cette commission demandée par le secrétaire du CHS en coopération avec le Directeur de SAV a l’immense mérite, si l’on peut dire, de ne plus obliger celui-ci à discuter de ces questions avec les représentants du personnel en CHS. « La sécurité des agents, ce n’est pas un problème ! » pour parodier un slogan du SIAAP bien connu.

Il est vrai que la Direction générale du SIAAP a montré l’exemple : en 2018, le SIAAP a supprimé les procès-verbaux retranscrivant les débats  au profit de comptes rendus complaisants et aux mots choisis, de surcroît rendus des mois en retard pour être bien sûr qu’on ne se souvienne de rien. Le Directeur Général en avait profité aussi pour céder sa place de Président du CHS aux responsables… de la sécurité ! Juge et parti, il fallait oser ! L’année 2019 a été un festival d’accidents en tout genre – dans certains cas, on a tout bonnement frôlé la mort d’homme – et le rapport Dupont Sustainable a dévoilé la vérité qui avait échappé au SIAAP selon le propre aveu de ce dernier.

Ainsi donc, ce 1er mars ont siégé le service de prévention, le personnel de secrétariat et … un seul représentant des personnels ! Pas de Directeur ! Pas d’ACFI ! Pas de secrétaire du CHS ! Absence de 5 représentants sur 6 ! À la lecture du compte rendu (écrit et validé unilatéralement par le SIAAP, sans vote prévu des membres du CHS !) : « La direction souhaite qu’il y ait un seul carnet pour les dangers graves et imminents pour tout le site, Accessibles (sic) à tous pendant les heures ouvrées. Une communication sera faite. » Un seul carnet pour les dangers graves et imminents pour tout le site au lieu des carnets répartis dans tous les services ! Quel progrès ! Accessible à tous pendant les heures ouvrées, Monsieur le Directeur est trop bon ! Le seul représentant présent à cette réunion interroge les raisons et le représentant de l’administration avoue qu’il ne sait pas, mais de lui répondre en guise d’explication que c’est le chef qui veut.

On peut comprendre les difficultés du SIAAP face à l’exercice du droit de retrait. Supprimer les registres est une option efficace, … pour la sécurité pénale des responsables (Directeurs et Président du SIAAP). Le Président BEDREDDINE disait il y a quelques semaines qu’il ne voulait pas entendre parler des risques psychosociaux au SIAAP. Visiblement, pas seulement des risques psychosociaux. Et il n’est pas le seul ! FO ne cautionne pas ces commissions bidons où les documents ne sont pas remis, les procès-verbaux sont unilatéraux, les accès informatiques empêchés, les représentants sont instrumentalisés ou insultés verbalement (et impunément), et les registres prévus par la législation sont progressivement escamotés de la libre disposition des agents.

Le SIAAP doit IMMÉDIATEMENT retirer ces mesures ! Rappelons une nouvelle fois que l’inspection du travail estimait en 2019 qu’il n’y avait aucune gestion de la sécurité à SAV. En supprimant les registres, vu que les agents ne les rempliront plus, il ne pourra plus dire cela. Avec ces nouvelles mesures, il y aura des accidents graves, voire mortels, cela ne fait aucun doute. Le SIAAP sera le seul responsable, pas les représentants en CHS, ni le personnel !

Fraternellement,

Maisons-Laffite, le 12 mars 2021

FO-SIAAP

Vues :

11 vues

Laisser un commentaire